La mise en application de la RGPD

Le nouveau texte européen sur la protection des données à caractère personnel, appelé RGPD ou encore GDPR est en application depuis le 25 mai 2018, dans tous les Etats membres de l’union européenne. Dans cet article nous allons vous détailler plus en détail ce qui en découle.

RGPD – GDPR que signifie ce sigle ?

Règlement Général sur la Protection des Données en français ou encore « General Data Protection Régulation », vient compléter la précédente réglementation en place en France autour de la loi informatique et liberté via la CNIL. Car oui, nous étions déjà bien placés en termes de réglementation en France, la RGPD a donc un impact moindre comparé à d’autres Etats européen.

A présent, l’Europe impose un cadre unique et harmonisé concernant la protection des données personnelles à ses états membres.

Les principaux principes de RGPD – GDPR

Au vu de son caractère obligatoire, il est primordial que vous soyez au fait des principes essentiels qui le régissent et ce afin de pouvoir adapter votre site internet et votre communication digitale en conséquence :

Le droit à l’oubli Il s’agit ici d’un droit à l’effacement. Les organismes privés et publiques doivent être en mesure, sur demande légitime, d’effacer les données d’un citoyen. Il y a également un droit à l’effacement qui implique une purge automatique des données archivées pour respecter les délais de conservation. Le tri des données est donc primordial.

Le principe du consentement C’est la fin du consentement « implicite » . A présent il y a obligation des entreprises à obtenir le consentement explicite auprès de ses clients ou prospects. Faire accepter la conservation des données par un message clair avec possibilité de prouver cet accord. Il sera donc nécessaire de conserver la trace du consentement et qu’il soit « unique » et non pas lié à une opération ayant de multiples objectifs. Le retrait du consentement peut être demandé à tout instant sans conditions.

Le droit à la portabilité des données personnelles Par ce principe, toute personne est en droit de demander la récupération de ses données personnelles auprès d’un organisme les détenant et ce dans le but soit de les transférer à une tierce organisation où soit de les stocker pour une utilisation ultérieure. Ce droit précis est soumis à des règles strictes afin de ne pas entraver les droits et libertés de tiers.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés et adaptés à vos besoins, nous vous invitons à vous rendre directement dans la section contact où vous pourrez indiquer via un formulaire votre besoin. Nous vous recontacterons rapidement !